Durant toute la partie les supporters marocains sont restés sereins n’ayant pas besoin de donner de la voix pour encourager les leurs qui, à aucun moment de la partie n’ont vraiment été inquiétés.  Même sur les buts de leur équipe, leur joie n’a pas été exubérante.

Le 4e but du Maroc, inscrit à un peu moins de quatre minutes de la fin du match, a tout de même donné  lieu à une clameur bien plus audible que les précédentes. Sans plus.  La joie des joueurs au coup de sifflet final a même été plus démonstrative que celle des supporters. Ils ont dansé au son d’une fanfare qui emplissait de sonorités l’Ellis Park Indoor Arena.

Les Mozambicains ne sont  jamais entrés dans ce match. On avait même du mal à croire qu’ils étaient au fait des enjeux : une place en finale de la Coupe d’Afrique des Nations et une qualification pour la Coupe du Monde.  Même quand ils ont essayé alors qu’ils étaient menés 3-0 de créer une supériorité numérique sur les phases offensives, ils n’ont pu véritablement inquiéter Rabbie Zaari, le gardien marocain.

L’équipe n’avait aucun allant et est apparu empruntée physiquement à l’instar de son capitaine Ricardo Muendane. Il portait beaucoup d’espoirs avec déjà six buts inscrits dans la compétition. Mais est resté transparent lui aussi. Un 7e but est tout de même à mettre à son crédit. L’unique but de son équipe inscrit pour  l’honneur à 43 secondes de la fin.

Le Maroc, vainqueur 4-1, sera donc en Colombie au mois de septembre à la satisfaction de son entraîneur Hicham Dguig : «Je m’étais assigné pour objectif la qualification pour la Coupe du Monde, Dieu Merci il est atteint. Je m’étais promis de démissionner si ce n’était pas fait pour laisser la chance à un autre entraîneur. Ce n’était pas une exigence de la fédération. Maintenant une victoire en finale sera la cerise sur le gâteau et nous allons y travailler».

LAISSER UN COMMENTAIRE