Égypte Futsal

Le buzzer a été une véritable délivrance pour l’Egypte, grand favori du tournoi, dans la demi-finale qui l’opposait à la Zambie. Il n’y avait qu’à voir les scènes de joie débordante des joueurs pour comprendre que les choses n’ont pas été aussi faciles qu’on aurait pu le penser.

Dans les cinq dernières minutes du match, la Zambie a poussé pour obtenir l’égalisation obligeant l’adversaire à ruser. Le gardien égyptien, Ibrahim (1) et Mostafa Rezk(6) seront avertis dans un intervalle 30 secondes pour des faits similaires. Des fautes simulées dans l’optique de tromper la vigilance de l’arbitre et essayer de casser le rythme d’un adversaire qui a réussi une belle  remontée au score.

Car, à la mi-temps l’Egypte mène 4-1 et l’affaire semble pliée. Le but zambien est d’ailleurs intervenu dans les dernières secondes comme une fausse note dans   le récital tactique et technique offert par les Egyptiens. Tant sur balles arrêtées que dans les phases de jeu. Avec dans le rôle du «finisseur» Mostafa Mohamed (12) auteur d’un triplé dans cette première manche et qui porte son total de buts dans la compétition à sept.

La réduction du score par la Zambie à la 26e minute sur penalty ne va pas véritablement changer grand-chose à la physionomie générale de la rencontre. Surtout que l’Egypte se redonne de l’air en inscrivant un 5e but de toute beauté signé Mohamed (8). Un petit pont sur son adversaire et une frappe de l’intérieur du pied gauche qui va se loger dans la lucarne opposée.

Les  Zambiens qui, depuis le début de la rencontre ne ménage pas leurs efforts, persistent à compenser la différence de niveau technique d’avec leur adversaire  par un impact physique et un pressing qui ne faiblit pas malgré l’écart au score. C’est David Chama (13) qui sonne la révolte en signant le 3e but de son équipe. Il conclut d’un superbe ballon piqué par-dessus le gardien une combinaison en une-deux.

A ce moment, il reste un peu plus de dix minutes à jouer. A Cinq minutes et demie de la fin, la Zambie est récompensée de ses efforts avec un 4e but. La frappe de Michelo Kaampwe (3), déjà auteur du 1er but, est détournée dans ses filets par Ibrahim, le gardien égyptien à qui son équipe doit une fière chandelle. Car il réussira jusqu’à l’ultime seconde de la rencontre à repousser les assauts zambiens qui acculent une équipe d’Egypte en panne de sérénité. Cette dernière disputera donc sa 5e finale de Coupe d’Afrique des Nations de futsal face au Maroc dimanche prochain.

En lever de rideau de cette finale il y aura le match pour la 3e place entre le Mozambique et la Zambie avec un enjeu majeur : la 3e place qualificative pour la Coupe du Monde. Les deux équipes s’étaient déjà affrontés lors de la 3e journée dans le groupe A avec à la clé un score de parité, 4-4. Dimanche il faudra absolument un vainqueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE