Cacau avec le trophé
Cacau avec le trophé

Jouer à cinq, une révolution ou un assassinat ?

C’est quoi jouer à 5 ?

On approfondira ce sujet dans un autre article, mais je vais essayer de donner un petit aperçu. En futsal on a le droit de faire sortir le gardien du but pour jouer dans une autre position comme attaquant. On peut faire ça avec le même gardien (s’il maitrise bien le jeu avec les pieds comme c’est le cas de Higuita) ou faire une substitution avec un autre joueur. Voici vous pouvez regarder un exemple :

Classiquement, les mouvements à cinq ne sont pas trop utilisés. Ce sont des recours tactiques qu’on voit surtout quand on est en retard sur le score au tableau et qu’il ne reste pas beaucoup de temps du match. À ce moment, on met en œuvre cette stratégie pour avoir une supériorité d’attaque face à l’adversaire et essayer d’égaliser.

Par contre, cela entraine un risque car on laisse le but vide, et, si l’adversaire vole la balle pendant l’attaque, il peut frapper directement au but. Alors, pour jouer à cinq, il faut le pratiquer avant et maitriser les mouvements et les rotations pour éviter la prise de balle de l’adversaire et tenir un équilibre positionnel sur le terrain.

Pour le spectateur, normalement, c’est une situation bizarre car c’est une inquiétude pour le résultat final, la peur de voir le but vide et le changement de pratique habituelle de jeu. Pour lui c’est une variante tactique qui peut être attractive quand cela s’utilise avec modération car le jeu se réduit à une équipe qui attaque constamment en monopolisant la balle, et une autre équipe qui se défend en essayant de voler la balle pour frapper rapidement. Vraiment on peut dire que toute la richesse tactique du futsal se réduit au minimum.

Alors, c’est où la polémique ? La polémique arrive quand on utilise cette tactique comme modèle unique de jeu. Et c’est ce qu’a fait Cacau, au début à la ligue du Kazakhstan, et après à l’équipe nationale. Cacau a surpris avec cette façon de jouer quand il l’a utilisée plus de ce qu’est habituel. Il a été capable d’enfermer l’adversaire dans son propre terrain pendant tout le match en même temps qu’il assume le risque de cette sorte de jeu. En plus, il a trouvé des joueurs appropriés, comme un gardien polyvalent comme Higuita, qui lui permet à faire les transitions avec un peu plus de vitesse de ce qu’est habituel.

En résumé on peut dire que Cacau profite le règlement pour avoir une supériorité d’attaque malgré le danger d’avoir son but sans protection. Il prend un engagement clair pour le résultat et le pragmatisme, mais c’est une option légale et on en n’a rien à dire. Mais c’est vrai que cela empêche au spectateur de voir cette richesse qu’on a déjà parlé. Dans sa défense on peut dire qu’a été lui le seul qui a eu le courage de profiter et maitriser un recours qui est là depuis longtemps et personne n’a pas utilisé avant de cette façon. Il a réussi à se différencier et à différencier ses équipes de tout ce qu’on a vu jusqu’ici

Pour le moment les équipes ne trouvent pas bien la façon de compenser cette façon de jeu. Et on voit comme ils sont mal à l’aise quand ils jouent face aux équipes de Cacau. Alors, qu’en penses-tu ? le jeu à cinq est une révolution ou un assassinat ?

LAISSER UN COMMENTAIRE