Que peut apporter le futsal aux enfants ?

1
5413

Que peut apporter le futsal aux enfants ?

Dans la vidéo suivante on peut voir un enfant de 10 ans faire une belle action où il montre sa maitrise technique avec le ballon, et cela m’a fait penser “que peut apporter le futsal aux enfants ?”

Les enfants et le futsal

On a déjà parlé des joueurs de foot qui commencent par pratiquer le futsal. Ronaldinho, Ronaldo, Romario… ce sont des joueurs qu’on connaît bien pour leur niveau technique et leur maitrise du ballon.

Mais, est-ce que le futsal a quelque chose à voir avec ça ? à mon avis oui. Je vais essayer de montrer un exemple. Essayez d’apprendre à écrire à un enfant de deux ans… est-ce que vous allez y arriver ? Je ne crois pas. L’enfant de deux ans n’a pas développé la capacité physique et moteur pour pouvoir prendre le stylo comme il faut, et la capacité mentale pour comprendre ce qu’il fait non plus, alors on comprend que c’est une tâche presque impossible.

Alors, est-ce qu’un enfant de 5 ou 6 ans a la capacité physique pour frapper le ballon de foot ou pour courir des longues distances sur le terrain de foot (souvent plus lourd que des autres terrains) ? Peut-être y en a-t-il (comme il y a des enfants qui sont capables d’apprendre à lire à 4 ans). Mais on voit dans les catégories de foot U7 souvent des enfants qui ont du mal, tout simplement, pour bouger la balle, alors on ne parle pas de frapper vers le but !

Que peut proposer le futsal aux enfants ? d’abord une adaptation à leur physique. Un ballon plus petit et plus léger, un terrain plus petit et moins lourd. Á mon avis l’enfant va être plus à l’aise dans ce milieu, avec un effort physique plus adapté à ses conditions

enfants jouent futsal

D’autre part, il faut rappeler qu’à cette âge les enfants commencent à acquérir les automatismes (bons et mauvais). C’est comme conduire, quand on apprend, on commence à prendre des habitudes et on n’arrête pas d’écouter le professeur nous dire quelles habitudes sont correctes et quelles habitudes on ne doit pas prendre, car il sait que dès qu’on les prend on ne les laisse jamais. Alors pour les enfants c’est un peu le même chose, ils commencent à prendre des habitudes liées à la façon de toucher la balle, faire des contrôles, frapper, courir, dribbler… il s’agit, sur tout, des aspects techniques de base dans le foot et le futsal et c’est à cet âge que les enfants vont retenir tous ces mouvements pour les automatiser après. La puissance et la vitesse arrivera avec les ans. Si on essaye d’apprendre aux enfants cette sorte de mouvements et automatismes quand ils ont 15 et 16 ans, on va avoir du mal.

Un autre avantage du futsal pour les enfants est qu’il permet de développer tout ce côté technique dans un milieu plus adapté. Il permet de focaliser les entraînements à perfectionner les mouvements avec le ballon. En plus, comme il s’agit d’une surface plus rapide, cela permet d’arriver à épurer la technique et la prise de décisions dans le jeu.

En plus, le futsal peut apporter une amélioration de la condition physique des enfants :

  • Augmente la puissance musculaire des jambes
  • Améliore la capacité cardiovasculaire
  • Stimule la vitesse de réaction, la coordination et la vision périphérique
  • Apporte une augmentation de la densité osseuse au niveau des jambes
  • Augmente la puissance du saut

Le côté social pour les enfants

À ce niveau, le futsal est comme n’importe quel sport collectif, il aide à la socialisation des enfants et les habitue à travailler dans une équipe, à valoriser les copains, à être généreux. Il y a des psychologues qui affirment que les sports comme le foot ou le futsal sont utiles pour éloigner les enfants des problèmes actuels comme les drogues, la violence ou l’alcool.

Un autre bienfait que comporte le fait de pratiquer un sport d’équipe est le concept de responsabilité. L’enfant s’engage avec une équipe, des copains et un entraîneur et il doit accomplir sa part du « contrat », un bon entrainement pour la vie réelle

En fait les sports en général donnent des valeurs très précieuses à ces âges.

  • L’effort et le travail pour entrainer et améliorer
  • Apprendre à accepter la défaite comme un partie plus du jeu et de la vie
  • Apprendre à focaliser la réussite d’une façon amicale

Les parents

Mais aussi les parents ont besoin d’apprendre des choses. On ne peut pas attendre que nos enfants puissent jouer comme Ricardinho à 5 ans. On doit être conscients de leurs limites car ils n’ont pas fini de grandir. On doit les encourager et les aider pour favoriser leur progression, mais jamais les évaluer. Les enfants remportent une grosse quantité de bienfaits grâce aux sports comme le futsal, alors la récompense ne doit pas être de gagner ou perdre mais acquérir des capacités personnelles, s’amuser et faire la connaissance des nouveaux copains.

1 commentaire

  1. C’est vrai ! Et je suis enchanté de lire un tel article, on va s’empresser d’ailleurs de mettre un petit lien sur notre site !

    C’est exactement la démarche dans laquelle nous nous sommes engagée en créant cette année (2016) une association en Alsace : Kunheim Futsal. Un club de Futsal dédiée (c’est dans nos statuts) pour les jeunes !

    En fait la France fonctionne à l’envers … quand les (vieux) footeux sont trop fatigués ils vont en salle 😉

    Je me suis rendu au Portugal à plusieurs reprises pour constater que beaucoup de jeunes commencent (voir continuent) par le Futsal !!! Et ce ne sont de loin pas les seuls en Europe !

    La réalité nous rattrapera vite : notre association débutera ses entraînements en septembre mais … pas de championnat ! il faudra attendre que les clubs de foot passent en salle l’hiver pour participer aux tournois. C’est aussi cela qu’il va falloir bouger auprès des ligues et vite …

    A méditer !
    Sportivement.

LAISSER UN COMMENTAIRE